lundi 22 mai 2017

Quelques mots ...


J'aime ce bout de terre qui prend forme sous mes doigts.

Enlever, ajouter, chercher, regarder, prendre distance,...
Petit à petit, instant après instant,
acheminer l'oeuvre jusqu'à son point final.

Je me laisse traverser par la créativité.
Je m'abandonne à la sculpture qui se met au monde.
Je la laisse vivre.
Et je laisse l'oeuvre faire son oeuvre en moi.

Finie, c'est à votre regard que je l'abandonne.

Une nouvelle mise au monde.
Bernadette V. mai 2017